"RSA" handicap : la Fnath réagit

22 Septembre 2008
1 033 lectures
Notez l'article : 
0
 
manthink.jpg

Secrétaire général de la Fnath (accidentés du travail et handicapés), une association française membre du mouvement Ni pauvre, ni soumis, Arnaud de Broca se montre prudent après l'annonce par Valérie Létard, secrétaire d'Etat à la solidarité, qu'un mécanisme s'inspirant du Revenu de solidarité active (RSA) serait mis en place en 2009 pour les personnes bénéficiaires de l'AAH.
"Il faut voir ce qu'il y a derrière, a indiqué Arnaud de Broca à l'AFP. Cela peut être juste une amélioration du dispositif existant, on ne peut qu'y être favorable, mais tout dépend du montant décidé". Actuellement, les  bénéficiaires de l'AAH ont les pires difficultés pour cumuler le montant de l'AAH et des revenus d'un travail. En fait, le système semble fait pour rendre inintéressant financièrement le retour au travail (quand elle le peut et le veut) d'une personne qui perçoit l'AAH. Arnaud de Broca a aussi rappelé que les associations réclament aussi que ne soit plus pris en compte dans le calcul de l'AAH les ressources du conjoint.