Rupture de traitement en Roumanie

10 Mai 2010
2 912 lectures
Notez l'article : 
0
 
bucarest_v.png

Cela fait deux mois que les personnes séropositives n'ont plus accès aux traitements anti-VIH, en Roumanie. Jusqu'à la semaine dernière, les malades ayant les moyens de se déplacer pouvaient encore s'approvisionner à l'Institut National des Maladies Infectieuses de Bucarest mais, parce que le centre sera bientôt en rupture de stock, il ne fournit plus que ceux qui résident dans la capitale. La vie de plus de 7000 personnes est mise en jeu. Après avoir interpellé, sans succès, les responsables politiques de Roumanie, SENS POSITIV et l'association roumaine ARAS - deux ONG spécialisées dans la lutte contre le VIH/sida – appellent à la solidarité mondiale, et ont lancé une pétition pour attirer l'attention des autorités sur la situation alarmante du pays. La pétition, rédigée en roumain et intitulée "L'espoir des personnes séropositives se réduit à chaque instant", est disponible sur le site PetitieOnline.ro.

 

Commentaires

Portrait de hugox

et dire qu'on les a fait entré dans l'Europe....comme ça sans organisation préalable de l'Europe.
Portrait de goldorac

Je suis outré de voir qu'alors les gouvernements européens aides ces connards de banquiers à coup de millions d'euros, eux même ne sont pas foutu d'aider la Roumanie quand il s'agit du VIH, Honte à l'Europe, avons nous du soucis à nous faire si la crise actuelle, notamment en Grèce s'amplifie, Espagne, Portugal, Italie, et qui sait....... la France, seront nous les laisser pour compte ?, faut espéré que la crise s'arrête, là je suis en COLÈRE, LES RICHES S'ENRICHISSENT ET LES PAUVRES S'APPAUVRISSENT, nos gouvernements creusent les déficits aux dépend des malades et autres. Alors Hugox je ne suis pas d'accord avec toi, que serai certains pays sans l'Europe ?, encore pire je pense, malgré tout il faut sans contenter car revenir en arrière serait un désastre encore plus grand, dont les conséquences serait plus dramatiques et impossible à imaginer. Merci de réagir.
Portrait de cgbspender

Bonjour, Cet état d'alerte, j'en ai eu vent il y a déjà plus de deux semaines, et je suis étonné de voir que l'information n'atteint nos sites Français que 2 semaines plus tard. J'ai pris l'initiative de contacter la présidente de l'association "SENS POZITIV" (http://www.senspozitiv.blogspot.com) à l'instant et viens de leur envoyer un courrier pour demander des nouvelles fraiches de la situation, de leur suggérer une traduction anglaise (moins rebutante pour la plupart quand il s'agit de signer) Je ne manquerai pas de vous tenir informé de la réponse. Matthieu
Portrait de sonia

Rien ne vaut l'action ! pourquoi ne pas envoyer nos medocs en stock pour la Roumanie via Medecins du Monde par ex ? Ou encore une opération commando dans les entrepôts des douanes où sont entreposés des cargaisons de medicaments génériques indiens en partance pour l'Afrique? S'ils n'ont pas de medicaments, on leur donne des preservatifs au moins? LOL
Portrait de romainparis

dans un monde au "capitalisme moralisé".......où la vie humaine est définie par son niveau de rentabilité.