Russie : le coming out homosexuel bientôt illégal ?

4 Mars 2016
576 lectures
Notez l'article : 
0
 

La Douma, chambre basse russe, a débattu le 19 février d'une proposition de loi punissant, dans certains cas de quinze jours de prison, toute personne révélant publiquement son homosexualité. Le texte a été recalé pour inconstitutionnalité. Les députés ont manifesté leur soutien de principe à ce texte, tout en le rejetant à l'unanimité sur avis de la commission à la constitutionnalité, selon la retransmission de la séance sur le site de la Douma, citée par l’AFP. La commission avait relevé que l'homosexualité n'étant pas interdite en Russie, il n'était pas possible de punir pénalement sa révélation publique. Le texte proposé par deux députés du parti communiste — deuxième formation à la Douma après le parti majoritaire Russie unie — prévoyait de punir d'une amende pouvant aller jusqu'à 5 000 roubles (60 euros) "l'expression publique de relations sexuelles non traditionnelles". Il prévoyait une peine pouvant aller jusqu'à 15 jours de prison pour les personnes employées dans le secteur éducatif. Les auteurs du texte avaient estimé dans une note explicative que ce nouveau texte était nécessaire au vu du "peu d'efficacité" de la loi promulguée en 2013 par le président Vladimir Poutine, qui punit d'amendes et de peines de prison tout acte de "propagande homosexuelle" devant mineur.