Russie : le nombre de séropositifs a presque doublé en cinq ans

17 Décembre 2012
1 025 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le nombre de personnes vivant avec le VIH en Russie a presque doublé en cinq ans, s'élevant à plus de 700 000 personnes, a déclaré (28 novembre) le chef du Centre fédéral russe de lutte contre le VIH/sida, Vadim Pokrovsky, cité par l’AFP. Le nombre de personnes infectées par le VIH est passé "de 370 000 à environ 703 000, c'est-à-dire qu'il a presque doublé en cinq ans", a-t-il indiqué selon l'agence de presse russe Interfax. Depuis le début de l'année, 60 000 nouvelles contaminations ont été enregistrées en Russie, et ce chiffre ne fait qu'augmenter, environ 200 nouveaux cas de VIH étant enregistrés chaque jour dans le pays, a-t-il précisé. Au moins 125 000 personnes contaminées par le VIH sont décédées en Russie depuis la fin des années 1980, dont environ 20 000 personnes en 2012, selon ce responsable. "Le traitement n'est pas toujours efficace, pas toujours administré à temps. La situation ne cesse d'empirer", a-t-il déploré. Les statistiques officielles russes, pourtant très mauvaise, sont cependant très loin de la situation décrite par l’ONUSIDA. Environ 1,2 million de personnes vivant avec le VIH sont enregistrées en Russie, selon le rapport annuel de l'ONUSIDA en 2011. Cela représente environ 1 % de la population adulte, alors qu'en Europe occidentale et centrale, le taux atteint 0,2 %. En octobre, l'ONUSIDA a appelé la Russie à améliorer les dispositifs de prévention pour la lutte contre cette maladie et à cibler davantage les populations à risque dans ce pays de 143,1 millions d'habitants, en évoquant une "situation critique". Ce qu’il y a de dramatique, c’est que les autorités russes (président, Premier ministre) se désintéressent manifestement de cette question. Jusqu’à quand ?