Russie : les LGBT encore visés

20 Avril 2012
2 514 lectures
Notez l'article : 
0
 
drapeau_russie_gay.gif

Une proposition de loi a été déposée (29 mars) à la Douma, la chambre basse du Parlement russe, pour punir "l'apologie de l'homosexualité parmi les mineurs", un texte déjà en vigueur dans plusieurs régions et que les auteurs veulent généraliser à toute la Russie, indique l’AFP. Cette proposition de loi a été déposée par le Parlement régional de la région de Novossibirsk (Sibérie) prévoit que toute personne ou entité faisant "la propagande de l'homosexualité" parmi les mineurs s'expose à une amende. Les peines s’échelonnent pour une personne physique (un citoyen lambda) à des amendes (de 103 à 129 euros), à des amendes de 1 030 à 1 290 euros pour une personne dépositaire de l'autorité publique. Ce sont les entités juridiques (un journal par exemple, une association,, etc.) qui risquent le plus avec des amendes de 10 300 à 12 900 euros. Cette initiative inquiète car elle est d’abord interprétée comme une tentative de museler le mouvement LGBT. Pour être clair, les autorités utilisent l’alibi de la protection de la jeunesse pour très facilement interdire toute expression publique favorable à l’homosexualité. Autrement dit, partout où ce type de loi sera approuvée, plus faciles seront les interdictions de Gay Pride. Faux cul, le texte qui devrait être soumis à la Douma "ne vise pas l'homosexualité en tant que telle mais seulement la propagande de l'homosexualité parmi les mineurs". Evidemment, la proposition de loi n'apporte aucune explication quant aux actions pouvant être qualifiées de "propagande visant les mineurs" tout comme c’est le cas à Saint-Pétersbourg qui a déjà voté une telle loi.