Salles de shoot : mission parlementaire

10 Septembre 2010
782 lectures
Notez l'article : 
0
 
seringue.png

Mobilisées en faveur des centres de consommation supervisée, plusieurs associations (Asud, Anitea, Act Up - Paris, Gaïa Paris, Safe, Sos Hépatites Paris, salledeconsommation.fr, AIDES, AFR, Elus Santé Publique et Territoires, Elus Locaux contre le sida, Sidaction
) ont publié (8 septembre) un communiqué de presse suite à l'annonce de la création par l'Assemblée nationale et le Sénat d'une mission d'information parlementaire qui réfléchira sur les questions de toxicomanies et notamment à la question de l'ouverture en France de centres de consommation supervisée. "Nous ne pouvons que nous réjouir du fait que la représentation nationale s'empare du sujet après la déclaration des services du Premier Ministre [un enterrement des salles de consommation !]. L'organisation d'un débat sur ce sujet, à travers une mission d'information parlementaire permettra une réflexion dépassionnée et basée sur des évidences scientifiques et non sur un argumentaire idéologique ou polémique", écrivent les associations qui demandent "que cette mission parlementaire intervienne dans le prolongement de l'expérimentation des centres de consommation supervisée et participe à son évaluation, mais surtout ne la retarde pas. Nous sommes convaincus qu'il faut pouvoir expérimenter les centres de consommation supervisée immédiatement.