Samu social : coupes sombres !

15 Juillet 2011
410 lectures
Notez l'article : 
0
 
sdf2.jpg

Les salariés du Samu social à Paris ont organisé (9 juillet) une marche solidaire pour protester contre les restrictions budgétaires et le "désengagement" des pouvoirs publics face aux situations d'urgence sociale. Une centaine de salariés du Samu social et de militants associatifs se sont rassemblés devant l'Hôtel de Ville et se sont dirigés vers le ministère du Logement, indique l’AFP. Sur des pancartes, on pouvait lire : "La rue tue" ou "Réductions drastiques = conséquences drastiques". Le Samu social est financé à  92% par l’Etat qui a annoncé, en mai, d’importantes réductions des moyens alloués pour l'hébergement d'urgence. "Notre mission est la protection et la mise à l'abri des personnes qui dorment dehors (...). Aujourd'hui, on ne peut plus exercer cette mission (…) Nous avons entre zéro et quinze places par jour pour héberger la quarantaine de personnes qui nous sollicite. On laisse dehors 90% des personnes qui sollicitent un hébergement", a expliqué une salariée du Samu social. "Des familles avec enfants, des femmes, des personnes vulnérables en général sont laissées à la rue pour une mesure d'économie de quelques dizaines de millions d'euros", a dénoncé le porte-parole de l'association Droit au logement (Dal), Jean-Baptiste Eyraud, qui participait au rassemblement.