Sandra Muller relaxée en appel

7 Avril 2021
173 lectures
Notez l'article : 
0
 

La condamnation de la journaliste et initiatrice du mouvement #balancetonporc a été infirmée, mercredi 31 mars, en appel. L'homme qui la poursuivait en diffamation a été débouté. C’est ce qu’a indiqué la cour d'appel de Paris dans une décision transmise à l'AFP par ses avocats. En première instance, Sandra Muller avait été condamnée, en septembre 2019, à payer 15 000 euros de dommages et intérêts à Éric Brion qu'elle avait accusé de harcèlement sexuel. « Même si Éric Brion a pu souffrir d'être le premier homme dénoncé sous le #balancetonporc, le bénéfice de la bonne foi doit être reconnu à Sandra Muller », a estimé la Cour. « La cour d'appel dit aux victimes, à toutes celles qui ont parlé, à toutes celles qui ont dit la vérité : « celles là, la justice ne les condamnera pas » », a commenté maître Jade Dousselin, l’avocate de Sandra Muller.