Santé : L’Afrique paie pour elle-même

13 Novembre 2016
594 lectures
Notez l'article : 
5
 

Pas mal de choses se disent sur le financement de la santé sur le continent africain, certaines assez fausses. Cet automne, le journal "Jeune Afrique" a fait le point sur ce sujet, histoire de corriger quelques idées reçues. On note ainsi une nette évolution de la dépense publique en Afrique en 2014 consacrée à la santé. Selon l’Organisation mondiale de la santé, elle est passée de 70 dollars par personne au début des années 2000 à 160 dollars par personne en 2014. En Afrique, 76 % des dépenses de santé sont financées sur la base de ressources domestiques (celles des pays, donc). En 2014 (données les plus récentes) le montant dépensé par les pays africains pour financer la santé s’élevait à 126 milliards de dollars. En 2001, la déclaration d’Abuja prévoyait qu’au moins 15 % de la dépense publique en Afrique soit affectée à la santé ; en 2014, on atteint seulement 10 %. "Jeune Afrique" signale enfin que 24 milliards de dollars ont été promis par la banque mondiale et le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme pour aider les pays africains à réformer leurs systèmes de santé jusqu’en 2020.