Santé : l’inégalité à la française

10 Novembre 2011
609 lectures
Notez l'article : 
0
 
fondation_april_sant__.jpg

70% des Français considèrent que nous n'avons pas les mêmes chances d'être en bonne santé, en fonction des conditions de travail (74% des personnes interrogées), des revenus (71%) et du lieu d'habitation (63%) indique le 1er baromètre de l'équité en santé réalisé par la Fondation April Santé équitable avec l’institut LH2 (publié le 3 novembre). En outre, 52% jugent que le système lui-même ne garantit pas un égal accès aux soins, du fait "du prix élevé des médicaments" (50%), "du manque de médecins ou d'hôpitaux dans certains endroits" (48%) et des "niveaux insuffisants de remboursement par la Sécurité sociale" (43%), détaille Le "Quotidien du Médecin" qui présente (3 novembre) les principaux résultats. Le journal indique aussi, et c’est une nouveauté, que "46% des personnes interrogées estiment être un peu à l'origine du déficit de la Sécurité sociale", devant l'Etat (20%), les entreprises pharmaceutiques (18%) et les médecins (6%). Ainsi, 40% pensent qu'il est possible de limiter ce déficit en adoptant une alimentation et une hygiène de vie saines (82%), en réduisant la consommation médicale (78%) et le nombre de consultations (65%)".