Se faire vacciner plus rapidement

16 Avril 2021
165 lectures
Notez l'article : 
0
 

« Vaccinez-vous ! », scandent les experts-es et les hommes et femmes politiques dans tous les médias. « On aimerait bien ! », répondent les personnes qui ont beaucoup de mal à obtenir un rendez-vous ou qui ne font pas partie des populations prioritaires actuellement éligibles au vaccin contre la covid-19. Pour pallier les angles morts de la stratégie vaccinale, deux initiatives issues de la société civiles ont été lancées. Le premier, Covidliste est une application qui permet aux Français-es volontaires de s'inscrire sur une liste d'attente afin d'être alertés-es lorsqu'une dose de vaccin est disponible près de chez eux-elles. L'objectif est de fluidifier la rencontre entre les centres de vaccination et les volontaires pour éviter le gaspillage des doses lorsqu'un-e patient-e ne se rend pas à un rendez-vous et qu'un flacon déjà ouvert ne peut pas être reconditionné. Avec une seule condition : être disponible à tout moment, sans quoi la dose sera proposée à un-e autre volontaire. Cette application a été conçue par Martin Daniel et Mathieu Ripert en collaboration avec Dr Antoine Roux de l’hôpital Foch (Suresnes). Le site rencontre un grand succès populaire : plus de 400 000 volontaires étaient déjà inscrits-es sur liste d'attente mercredi 7 avril dans la soirée. La seconde initiative, Vite Ma Dose ! a été conçue par Guillaume Rozier, un ingénieur de 24 ans déjà à l'origine du site Covid Tracker qui fait figure de référence dans la surveillance de l'épidémie à travers de multiples indicateurs chiffrés. L'idée est de permettre aux personnes prioritaires de trouver plus facilement un rendez-vous en détectant automatiquement les créneaux disponibles dans leur département. Le site s'appuie pour cela sur les données du ministère de la Santé pour recenser les rendez-vous. Il suffit de renseigner le département de son choix pour se voir proposer une date et un horaire lorsqu'un créneau se libère. Il est conseillé de consulter le site plusieurs fois par jour car les données départementales sont actualisées toutes les vingt minutes environ.