Sécu : déficit en baisse

21 Juillet 2022
958 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le déficit de la Sécu va se réduire à 16,8 milliards d'euros en 2022, soit 3,6 milliards de moins que prévu, grâce notamment à « la bonne tenue de l'emploi » en début d'année, selon un rapport de la Commission des comptes de la Sécurité sociale consulté (11 juillet) par l'AFP.  La croissance ralentit, l'inflation galope, mais la Sécu se redresse. L’explication ? C’est un peu grâce à la flambée des prix, qui pousse les salaires à la hausse. Un peu aussi grâce à la reprise vigoureuse de l'emploi en 2021, qui s'est prolongée au premier semestre, indique l’agence de presse.  Résultat: le surplus attendu de taxes et de cotisations (15,6 milliards) va plus que compenser les nouvelles dépenses (12 milliards) prévues pour la Covid, la revalorisation du point d'indice des fonctionnaires, mais aussi la hausse de 4 % des retraites et des prestations sociales inscrite dans le projet de loi sur le pouvoir d'achat qui sera prochainement en débat à l’Assemblée nationale, précise la Commission des comptes.  Sous réserve de nouveaux rebondissements, la moitié du déficit enregistré en 2020 (- 38,7 milliards) pourrait ainsi avoir été effacée en deux ans.  La branche maladie restera néanmoins lourdement déficitaire (-19,7 milliards), en grande partie à cause de la crise sanitaire, dont le coût va encore dépasser 10 milliards cette année, soit deux fois plus que prévu dans le budget voté en décembre dernier. La branche retraite va encore se rapprocher de l'équilibre (-1,2 milliard), grâce à un Fonds de solidarité vieillesse (FSV, qui finance notamment le minimum vieillesse) en excédent pour la première fois depuis la crise financière de 2008.  Des excédents sont également attendus pour la branche famille (3,1 milliards) et accidents du travail (1,8 milliard), où syndicats et patronat viennent justement d'ouvrir une négociation pour « utiliser au mieux » ce pactole.