Selon Oxfam, les inégalités explosent encore plus dans le monde

29 Janvier 2016
903 lectures
Notez l'article : 
0
 

En amont du festival des riches et des grands de ce monde (le Forum économique mondial de Davos), l’organisation non gouvernementale Oxfam a publié un nouveau rapport sur les inégalités. S’il ne fallait retenir qu’une idée, ce serait celle-ci : en 2015, 62 personnes super-riches détenaient autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale. En 2010, ils étaient 388. Parmi ces 62 personnes, 53 hommes. La moitié vit aux États-Unis et 17 sont originaires d’Europe. Les autres viennent de Chine, du Brésil, du Mexique, du Japon et l’Arabie Saoudite. "L’écart entre la frange la plus riche et le reste de la population s’est creusé de façon spectaculaire au cours des douze derniers mois", constate le rapport d’Oxfam. La moitié la plus pauvre a bénéficié de moins de 1 % de l’augmentation totale des richesses mondiales depuis 2000. Autre donnée : 99 % de la population mondiale possède autant que le 1 % restant. Si on regarde la situation en France. C’est "54 % de l’augmentation des richesses entre 2000 et 2015 qui a été accaparée par les 10 % les plus riches", explique "Libération" (19 janvier). "Les dirigeants et dirigeantes du monde s’inquiètent de l’aggravation de la crise des inégalités sans pour autant prendre des mesures concrètes. Le monde est devenu beaucoup plus inégalitaire et la tendance s’accélère. Nous ne pouvons pas continuer à laisser des centaines de millions de personnes souffrir de la faim, alors que les ressources qui pourraient les aider sont amassées par quelques personnes en haut de l’échelle", explique Manon Aubry, responsable plaidoyer Justice fiscale et inégalités d’Oxfam France.