Sénégal : Viviane Wade attaque de front

25 Juillet 2009
402 lectures
Notez l'article : 
0
 
viviane_wade_v.jpg

"La situation est devenue très grave et je ne peux cacher ce qui se passe dans ce pays". C'est avec cette formule, qui a marqué les esprits, que Viviane Wade, la Première dame du Sénégal, est montée au créneau (16 juillet) pour dénoncer l'attitude des personnels de santé concernant les tests de dépistage. C'est ce que raconte le quotidien sénégalais WalFadjri. Et ce qu'on y apprend justifie effectivement le coup de sang de l'épouse du président sénégalais. En effet, alors que le test de dépistage du VIH "devrait être gratuit sur toute l'étendue du territoire national, voilà que des membres du personnel de santé font payer 7 000 F [environ 10 euros, ce qui est très cher] pour chaque test de dépistage du sida." Pour Viviane Wade, c'est une "situation insoutenable" qu'elle a publiquement dénoncée devant les ministres de la Santé et de la Famille, le Conseil national de lutte contre le sida et la représentante du Bureau régional de l'ONUSIDA à Dakar Après cet exercice de remontage de bretelles général, l'épouse du chef de l'Etat a notamment invité les parlementaires sénégalais à doter le pays d'une "loi sur le VIH".