Serbie : une Gay Pride qui dérange

4 Septembre 2011
678 lectures
Notez l'article : 
0
 
drapeau-serbie-ecusson.jpg

La tension monte à Belgrade. Depuis l’annonce de la date de la Gay Pride, fixée au dimanche 2 octobre, l’inquiétude gagne les organisateurs. En effet, la Gay-straight alliance a exprimé sa préoccupation, devant la recrudescence des insultes et agressions homophobes en Serbie. Cette dernière appelle non seulement à ce que les autorités assurent leur protection, durant la marche, mais aussi à une véritable prise en compte politique et judiciaire de ces actes de violences. Déjà en 2010, la première Gay Pride de la décennie avait été le théâtre d’affrontements entre des manifestants homophobes et des policiers, avec près de 150 blessés parmi les forces de l’ordre. Cette année, le gouvernement et la police hésitent, peinant à trouver un consensus quant à la tenue de cet événement. Car l’organisation ultranationaliste Dveri, dont est issue la majorité des manifestants homophobes, a prévenu : si cette "provocation" a bien lieu, elle promet des troubles, voire des émeutes "semblables à ceux qui ont agité Londres début août". Au-delà de la condition de la communauté LGBT serbe, c’est l’image d’un pays aspirant à l’Europe qui est en jeu.