Séropos sans frontières ?

11 Juin 2008
947 lectures
Notez l'article : 
0
 
frontiere.jpg

Il était temps que l'ONU bouge enfin pour demander la fin des restrictions de voyages et de séjours pour les personnes touchées par le VIH. C'est ce qu'a fait, le 10 juin, son secrétaire général, Ban Ki-moon, à l'Assemblée générale de l'ONU : J'appelle au changement des lois qui maintiennent la stigmatisation et la discrimination, y compris les restrictions imposées à la mobilité des personnes vivant avec le sida. Selon Onusida (le programme commun des Nations unies sur le sida), soixante-quatorze pays appliquent des mesures discriminatoires à l'encontre des personnes séropositives qui peuvent aller jusqu'à l'indication de la maladie sur le passeport. Douze pays interdisent l'entrée sur le territoire. C'est le cas notamment de la Russie et des Etats-Unis.