Sexualité : jeunes Québécois en manque… de cours

13 Septembre 2010
367 lectures
Notez l'article : 
0
 
sexualite_amour_homme.png

La disparition des cours d'éducation sexuelle à l'école en 2001 à eu un effet très négatif sur le comportement et la santé sexuelle des jeunes Québécois, ont expliqué (1er septembre) les groupes de la Coordination du Québec pour la Marche mondiale des femmes. Comme l'explique le quotidien québécois La Presse, ces groupes réclament le retour de ces cours dans les écoles. Plusieurs problèmes ont apparu à la suite de la disparition des cours. Selon le docteur Réjean Thomas, fondateur de la Clinique L'Actuel, les infections transmissibles sexuellement font des ravages. "Depuis 2003, il est clairement démontré que les cas de syphilis, de chlamydia et de gonorrhée ont augmenté, explique t-il dans La Presse. "On ne peut pas dire que ce soit la cause, mais j'ajoute ça à la banalisation du sida", poursuit le docteur Thomas. Selon lui, le tiers des cas d'infertilité au Québec est lié aux infections transmissibles sexuellement. "On paie pour traiter l'infertilité, on paie pour le vaccin contre le virus du papillome humain, mais jamais pour la prévention", regrette-t-il.