SF remporte un succès contre Gilead en Chine

4 Septembre 2018
3 140 lectures
Notez l'article : 
0
 

La Chine a annulé des brevets accordés au groupe pharmaceutique américain Gilead pour la combinaison de deux médicaments contre le VHC. La procédure avait été soutenue par Médecins sans Frontières (MSF). Des entreprises chinoises pourront fabriquer et exporter des génériques, plus abordables, du sofosbuvir, explique le site Swiss-info. Gilead avait annoncé le lancement sur le marché chinois du sofosbuvir à 100 dollars par pilule (environ 87 euros) et plus de 8 900 dollars pour l'ensemble du traitement. En Chine, une association avec un autre médicament, le daclatasvir, serait revenue à environ 12 000 dollars pour un traitement de quatre mois. Médecins sans Frontières a salué, mi août, cette décision prise par le bureau chinois de la propriété intellectuelle (Sipo). La Chine est un pays à forte prévalence pour le VHC avec un accès aux médicaments bas, du fait de leur coût. Comme cela a été fait dans d’autres pays, Gilead a demandé de nombreux brevets en Chine pour ses médicaments contre le VHC. Des brevets contestés par des entreprises pharmaceutiques qui fabriquent des génériques et des organisations non gouvernementales. Depuis plus de deux ans, le SIPO a rejeté deux requêtes pour le sofosbuvir. "Nous nous attendons à voir des bénéfices considérables" de la décision chinoise qui pourrait être répétée dans (…) différentes zones [Brésil, Inde, Russie, voire États-Unis et Europe, ndlr] ", affirme une responsable de MSF.