Sida, de la panique à l’indifférence au centre LGBT

10 Novembre 2014
3 163 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le Centre LGBT Paris Ile-de-France organise dans le cadre du 1er décembre 2015 une série de rencontres sur le VIH, les enjeux de la prévention aujourd’hui. Comment les différentes générations réagissent-elles face à l’épidémie de sida qui touche encore massivement la communauté LGBT ? Quelle place donnent les jeunes à l'épidémie dans leur vie ? Et les plus âgés ? Que ressentent-ils ? Ce sont quelques uns des thèmes qui seront abordés dans cette série de rencontres pour "permettre de tirer parti de la multiplicité des vécus" et de "retrouver une dynamique collective dans la lutte contre le sida".  "Dans l’histoire des gays de ces trente dernières années, la confrontation au sida se vit de manière différente. On pourrait du coup penser qu’il n’y a rien de commun dans le vécu des différentes générations. Celle du "sida = mort" des années 80, a été, par force, la plus mobilisée contre la maladie. Dans les années 90, toute la communauté gay pensait être unie en prônant "action = vie", mais elle n’a pas vu arriver la génération "trithérapie", qui, en profitant des formidables progrès des traitements, a dédramatisé la confrontation au sida. Aujourd’hui, alors que l’on espère l’émergence d’une génération "indétectable" la reprise des contaminations et la montée des IST remettent en cause l’optimisme de ceux qui ont annoncé la fin du sida. N’est-ce pas plutôt la remobilisation de toutes les générations qui s’impose ?", explique le Centre dans son programme. "Rappeler l’histoire de la confrontation des gays avec cette maladie est une nécessité. Ecouter et comprendre comment chaque génération vit l’épidémie actuelle permettra d’améliorer nos actions de prévention". La série de manifestations démarre par la projection du film Snö, réalisé par Simon Kaijsern. Ce sera mercredi 12 novembre 2014 à 20 heures au cinéma Latina (20 rue du Temple - 75004 Paris). La séance sera suivie d’une discussion sur l’histoire du sida et de sa représentation au cinéma avec Anne Delabre (auteure de Le cinéma français et l’homosexualité) et Hervé Latapie (auteur de Génération trithérapie). Quel est le sujet de Snö ? Dans les années 80 à Stockholm, la communauté gay commence à peine à vivre au grand jour qu’elle est frappée de plein fouet par le sida. Un par un, les destins se brisent autour du bonheur fragile de l’amour de Rasmus et Benjamin… Véritable hymne à la liberté et à la vie, cette série suédoise revient sur des jours sombres pas si lointains, avec une réalisation et une interprétation magistrales.

Commentaires

Portrait de bernardescudier

De l'indifference ... face au nombre croissant de contamines. http://www.seronet.info/billet_blog/le-developpement-des-traitements-res...



Les tritherapies ne suffisent pas a endiguer l'epidemie. Un article du Monde du 29/11/2013 stipulait que le nombre de contamines croissait malgre les tritherapies.


Si on dit que la panique face au sida a cede a l'indifference, peut etre qu'il y a un risque de banalisation du Vih. 

Il y a un reel probleme de communication des dangers du virus, et la prevention est a refonder.

Il est plus que necessaire de se remobiliser au centre Lgbt mais aussi a seronet, a Act up , a Aides, dans toutes les associations.

Soyons solidaires. Une vie sous tritherapie est une vie difficile d'un point de vue physique et moral, social, public ou prive.

Venez nombreux au Centre Lgbt.