Sida : la transmission de soignant vers soigné

27 Novembre 2008
554 lectures
Notez l'article : 
0
 
virus.png

En France, le dérapage de la Direction générale de la santé concernant un médecin accoucheur espagnol séropositif a maladroitement relancé la question de la transmission du VIH du soignant vers le soigné. A l'occasion du 1er décembre, s'est tenue une conférence, organisée par la Mutuelle nationale des hospitaliers, sur ce sujet. Seuls quatre cas de transmission du VIH du soignant vers le soigné ont été répertoriés dans le monde, "un risque trop faible pour justifier le dépistage systématique des patients ou l'exclusion de soignants séropositifs", a considéré le docteur Jade Ghosn, de l'hôpital Bicêtre, une des intervenantes de cette conférence citée par l'Agence de presse médicale. "Dans les quatre cas de contamination, les praticiens ignoraient leur statut sérologique et avaient par conséquent une charge virale élevée", a précisé le docteur Ghosn. Les recommandations actuellement appliquées de manière universelle disent qu'il faut identifier "les procédures à risque d'exposition". Il est demandé au soignant de connaître son statut sérologique, sans que le dépistage ne soit pour autant obligatoire. "Le seul critère de séropositivité du soignant ne peut justifier son exclusion des soins", rappelle le docteur Ghosn.