Soins funéraires : le PRG dénonce

8 Janvier 2012
1 378 lectures
Notez l'article : 
0
 
Ruban_noir.jpg

Secrétaire national du PRG (Parti radical de gauche) chargé des questions de santé et adjoint au maire d'Amiens en charge de la santé, Guillaume Bonnet a publié un communiqué de presse (4 janvier) dans lequel il prend position sur le dossier des soins funéraires. L’élu local explique qu’il ne "faut pas prolonger les discriminations au-delà de la mort". "Les Radicaux de Gauche dénoncent le caractère discriminatoire que pourrait revêtir une telle décision motivée par un avis issu d’un autre âge qui considère encore le VIH comme contagieux, alors qu’il est en réalité  transmissible", indique l’élu. "Cela ne correspond pas du tout aux valeurs humanistes que porte la République à laquelle nous croyons. De plus nous ne comprenons pas pourquoi certaines instances plus compétentes en la matière comme le Conseil National du Sida ou des représentants du monde associatif n’ont même pas été consultées", note le Parti Radical de Gauche. Il demande au ministre de la Santé "de ne pas prolonger au-delà de la mort les discriminations dont les personnes qui ont à faire face au VIH sont malheureusement trop souvent les victimes de leur vivant".