Sortir du trou, lever la tête !

23 Février 2020
257 lectures
Notez l'article : 
0
 

Mal en point, la sexualité contemporaine ? Désenchantée, tout au moins. Perturbée par les questions soulevées par le mouvement MeToo, mais aussi par la baisse internationale de libido, les enjeux de pouvoir, les injonctions irréalistes. Avec, pour résultat, une immense lassitude. La faute à qui, à quoi ? À une sexualité pensée comme une affaire d'orifices, à un imaginaire qui réduit les femmes à un vide à combler, alors qu'elles possèdent un sexe, pulsant, puissant. La première partie de cet essai de Maïa Mazaurette, chroniqueuse au Monde, « Sortir du trou », analyse comment l'histoire, la culture et la psychanalyse ont réduit nos pratiques à des peaux de chagrin. Mais parce qu'un pamphlet ne nous fera pas retrouver le chemin de la joie et du plaisir, la seconde partie, « Lever la tête », propose une ars erotica optimiste, pratique, ambitieuse, centrée sur la fantaisie et l'éthique. Au programme : une sexualité solaire, radieuse, à la portée de chacun. Une autre sexualité est possible, il suffit de la faire advenir. « Sortir du trou » explique pourquoi. « Lever la tête » révèle comment. New-Yorkaise d'adoption, Maïa Mazaurette est « sexperte » pour GQ magazine et pour Le Monde - en vrai, ça veut dire qu'elle écrit des chroniques. Pendant son temps libre, elle écrit aussi des romans, essais, nouvelles et bandes dessinées, avant de se consacrer à sa passion pour les crèmes glacées.
« Sortir du trou, lever la tête », par Maïa Mazaurette. Éditions Anne Carrière. 21 euros.