Sortons toujours masqués-es !

7 Mai 2020
540 lectures
Notez l'article : 
0
 

« Chacun-e peut être porteur-se du virus et contaminer les autres sans le savoir. On sait que l’on peut être contagieux 48 heures avant l’apparition de symptômes et même sans symptômes dans sans doute plus de 25 % des cas. La dissémination du virus dans notre entourage passe par la projection de postillons et par la contamination des surfaces ou objets par des mains infectées. Les gestes barrières d’hygiène des mains sont indispensables mais le barrage aux postillons l’est aussi », explique un communiqué de France Assos Santé. « Nous appelons donc à ce que des masques soient mis en vente dans de nombreux points de vente à des prix raisonnables. L’aspect financier ne doit pas être un frein à l’acquisition de masques. Des collectivités locales au gouvernement, c’est l’ensemble des pouvoirs publics qui doivent s’organiser pour mettre des masques à disposition de la population, y compris gratuitement pour que chacun-e puissent en disposer », explique le collectif. « Si la pénurie de masques dure, nous pouvons tous confectionner nos masques en tissu lavable et repassable. De nombreux modèles circulent dont celui de l’Afnor, association française de normalisation (…) De nombreux experts français et internationaux - comme le centre mondial de références des maladies infectieuses, le CDC d’Atlanta, et en France, l’Académie de médecine - encouragent depuis des semaines, toute forme de barrage aux postillons et recommandent le masque dans tout espace public ; pour ces spécialistes, même un bandana, ou un foulard, c’est mieux que rien ». Et France Assos Santé d'expliquer : « La projection de toute gouttelette infectée peut contaminer celle ou celui qu’elle atteint. Nous avons perdu trop de temps notamment à cause des messages contradictoires des autorités sur ce sujet. Désormais n’en perdons plus et ajoutons le port du masque aux mesures barrières. Ainsi, restons confinés-es, et quand nous sortons, appliquons l’ensemble des gestes barrières et circulons masqués tous ensemble pour assurer notre protection collective ». France Assos Santé recommande que « le port du masque soit ajouté aux mesures barrières et intégré aux messages d’information sur ces mesures diffusées dans les médias, accompagnés de messages pédagogiques sur la bonne façon de porter le masque et de savoir en confectionner ».