SOS homophobie agréée par l'Education nationale

25 Septembre 2009
5 668 lectures
Notez l'article : 
0
 
homophobie.png

L'association SOS Homophobie, créée en 1994, a obtenu l'agrément national du ministère de l'Education nationale "pour ses interventions en milieu scolaire", a annoncé (21 septembre) l’association dans un communiqué. "C'est une avancée importante en faveur de la lutte contre l'homophobie en milieu scolaire", a commenté l'association qui a donc été agréée au titre des associations complémentaires de l'enseignement public.
Plus d’infos sur http://www.sos-homophobie.org

 

Commentaires

Portrait de seanaque

où certains délires me conduisent à penser je suis bien con d'aller me faire chier à travailler. Je crois que je devrais m'acheter un dipôme de psychosociocommunication dans je ne sais qu'elle université (Toulon?) puis fonder l'association 1901 contre "la phobie des glandeurs". Aller quemender des subventions aux collectivités qui vivent de l'argent du contribuable et qui n'est donc pas le leur; puis je ferais le tour de france, europe sinon planète en première classe et hôtel cinq étoiles pour débiter des conférences qui n'intéresseront d'autant moins de personnes que je ne croirais moi même pas à ce que je dirais.
Portrait de maya

ya un tas de gens qui vivent sur le dos des souffrants du monde et qui souvent n'apportent rien du tout à la cause et encore moins aux concernés du fait d'exclusion, ce qui fait changer les mentales c'est le militantisme quotidien, celui de tous les jours, surement pas ces étalages annuels que proposent des assoces et dont tout le monde se contrefout en dehors des adhérents associatifs...
Portrait de eris

De but en blanc, Seanaque, j'aurai le même remarque que toi, mais malgré tout, ça peut être quand même assez utile, quand on sait que "de nombreuses études concernant le taux de suicide montrent que la découverte de son homosexualité constitue un facteur de risque très important en ce qui concerne le suicide chez les adolescent-e-s." (repris sur SOS homophobie) . Et cela est vrai ! Et puis c'est à cet âge là ( le plus con ... lol) , qu'il faut agir dans ce sens, alors si cela peut permettre d'atténuer fortement les "sales pédés" et "j'tencule moi!" etc .. etc.. C'est peut-être pas trop con quand même! Y'a des jeunes qui en souffrent terriblement, encore aujoud'hui (rien n'est jamais acquis..!!)

Maya, après , je suis bien d'accord avec toi qu'il y a plein d'assocs (que je ne citerait pas ici, concernant le vih y compris !!) dont je me demande bien quelle utilité elles ont quand on voit le peu de résultats, subventionnées par l'Etat, à part se regarder le nombril et aller échanger avec des personnes déjà concernées par les problèmes pour lesquelles elle luttent... ! Ce qui paraît complètement idiot. A force d'ailleurs, d'autres assocs plus utiles finissent par perdre leurs crédits ( vu les coupes ces dernières années) alors qu'elles menent des actions bien plus concrètes et utiles ! Ca, c'est le plus grave je trouve en fin de compte . :-(

« Le but est le chemin lui-même. Prenez plaisir maintenant. L'éternité est ici. » Soyons nous-mêmes, en toute circonstance...

Portrait de seanaque

le fait d'interdire les insultes va t il changer quelque chose à la question du suicide dont on constate l'existence et pour lequel on fait un lien avec le groupe social sans avoir la moindre preuve de la relation (!) de cause à effet?
Portrait de nathan

Seanaque, clique sur le lien et regarde la vidéo notamment et peut-être cela répondra-t-il en partie à ta question... :

Portrait de nathan

En ce qui me concerne, je pense que c'est surtout au niveau des manuels scolaires, de la littérature de jeunesse étudiée en classe, des documents élaborés par les enseignants, des discours tenus en classe, des propos tenus dans les cours de récréation... que l'effort doit aussi (et peut-être surtout) être porté pour lutter contre, d'une part, le machisme dominant de ces supports de cours et dans ces lieux de vie et donc de leur misogynie implicite et d'autre part, contre la négation par le silence de l'existence de l'homosexualité, de la transsexualité etc...
Portrait de seanaque

correspond; pour ce qui me concerne; à un argumentaire lobbyiste totalement irrecevable du point de vue de la raison. Je ne suis pas intéressé par les communicants ni leurs valets. Il m'arrive comme tout un chacun de bonimenter mais je me garde bien de devenir dupe de mon baratin. En résumé: gardons nous de tomber systématiquement dans les filets à cons des associations.
Portrait de nathan

On peut critiquer les associations pour qu'elles s'améliorent. Mais elles sont un pilier de notre République. Le droit d'association est d'ailleurs rappelé dans le préambule de la Constitution parce que sous l'Ancien Régime il était précisément interdit logiquement de se trouver à plus de trois dans un même lieu si on n'avait pas de lien de parenté et c'est donc un acquis de la Révolution. Dans les faits, les associations agissent partout où l'Etat est ou serait défaillant ou incompétent... Et ce sont souvent elles qui mobilisent l'Etat lorsqu'un problème devient majeur. Elles sont les aiguillons de la démocratie.

 

On peut estimer que tout cela c'est du baratin et remettre en question le droit d'association. Mais je vois très bien à quoi ressemblerait notre démocratie alors...

Portrait de nathan

Pour compléter le précédent commentaire et pour information, le préambule de la Constitution c'est aussi la Déclaration universelle des droits de la personne humaine de laquelle on ne peut retirer aucun droit sans faire s'écrouler l'ensemble de l'édifice. Les associations ce sont aussi les partis politiques et les syndicats...

********
Une partie du propos a été modérée car elle relançait une discussion qui a déjà eu lieu sur le site en dehors du présent sujet.

Admin

********

Portrait de romainparis

Ce genre de mots accolés à l'Etat français est risible. Il faut vraiment être aveugle ou vouloir s'aveugler, pour ne pas constater que l'Etat ne les respecte pas tout en s'en revendiquant le chantre. L'Etat est "formidablement" content de l'existence des assocs puisqu'elles lui permettent de se déculpabiliser et se déresponsabiliser à bon prix, tout comme une bonne partie des "citoyens" qui rachètent leur bonne conscience en faisant un don, partiellement déductible des impôts, aux "grandes" causes, mais qui au quotidien sont d'indécrottables individualistes.
Portrait de seanaque

cela me rappelle l'histoire du mec qui déplaçait la moitié de la planète pour fêter le bicentenaire de la révolution et de la DDDH tout en faisant mettre sur écoutes téléphoniques un volume entier des abonnés du pays! P.S. sans lien :Quoique au moins à l'époque le socialisme français savait se tenir et ne se crépait pas le chignon en public aux frais d'un esthète ancien marchand de chiiffons en soie...
Portrait de nathan

Avec pour titre "Nos convictions chrétiennes font-elles automatiquement de nous des homophobes ?", Paul Ohlott précise la position du PRC au sujet de la décision prise par le Ministère de l'Education Nationale d'agréer Sos Homophobie :

 

"Les missions de SOS-Homophobie sont de plusieurs ordres. L’association joue un rôle non négligeable dans l’aide aux «personnes victimes d’actes homophobes», et mène parallèlement des «actions de prévention de l’homophobie». Les agressions étant nombreuses, ce travail est primordial, et nous pouvons que le saluer.

 

Néanmoins, le Parti Républicain Chrétien (PRC) s’inquiète de la définition accordée à l’homophobie. Dans son rapport annuel, publié le 17 mai dernier, l’association définit l’homophobe en ces mots : «toute organisation ou individu rejetant l’homosexualité et les homosexuels, en ne leur reconnaissant pas les mêmes droits qu’aux hétérosexuels»"

 

Toute la position : ici

 

Portrait de frabro

Que le PRC existe et qu'il n'est pas homophobe... A part ça, c'est qui ces gens là ?
Portrait de Kaaphar

ah !! ça existe vraiment le PRC !! sont discrets !! moi je croyais que c'était chez les belges (comme "Nathan" est frontalier) oops K.
Portrait de takeo

Alors pour vous, des interventions en milieu scolaire c'est faire le tour du monde en 1ère classe ! Quel mépris...

J'aimerais bien savoir ce que tu fais toi Seanaque contre l'homophobie. Eux, ces "glandeurs" d'SOS Homophobie ils prennent sur leur temps pour aller dans les classes de collégiens et de lycéens pour échanger avec eux sur l'homosexualité, les discriminations et les informer des structures qui peuvent les aider. Ils font ce travail pas toujours facile et certes insuffisant pour faire changer toutes les mentalités mais déjà très utile. Rappelez-vous qu'on a fait la même chose contre le racisme il y a une 10-20 ans et que celui-ci a considérablement baissé depuis. Si ça ce n'est pas du militantisme !

Enfin, vous feriez mieux de vous renseigner sur les finances de l'asso avant d'assimiler tous les dirigeants d'asso à Crozemarie. Rappelez-vous que vous n'échangeriez même pas sur ce forum si les assos ne demandaient pas de subventions publiques !