Statines : pas de douleurs musculaires ?

15 Mars 2021
334 lectures
Notez l'article : 
0
 

Les statines sont des médicaments très fréquemment prescrits contre l'excès de cholestérol dans le sang. Les statines sont largement utilisées pour prévenir les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. Ils ont cependant la mauvaise réputation de provoquer des douleurs musculaires, ce qui découragerait nombre de personnes de les utiliser. La question reste controversée, en dépit de multiples études. Pour tenter de répondre à cette incertitude, des chercheurs-ses britanniques ont étudié quelque 200 personnes (âge moyen de 69,5 ans) en Angleterre et au Pays de Galles qui avaient récemment arrêté de prendre leurs médicaments ou envisageaient de le faire, en raison de symptômes musculaires. Chaque participant-e a été assigné-e au hasard à six périodes de traitement de deux mois, pendant chacune desquelles ils ont reçu des statines ou un placebo, rappelle l’AFP. Ni la personne concernée ni son médecin n'étaient informés du comprimé reçu. Les participants-es ont évalué les symptômes musculaires et leur intensité  (douleur, faiblesse, sensibilité, raideur ou crampe) sur une échelle de un à dix à la fin de chaque période de traitement. L'absence de symptômes étant également notée. Les abandons en raison de symptômes musculaires intolérables ont été de 18 participants (9 %) pendant une période de statines et de 13 (7 %) pendant une période placebo. Les deux-tiers des participants-es qui ont terminé l'essai ont déclaré qu'ils prévoyaient de reprendre le traitement à long terme avec des statines. Dans l'ensemble, les chercheurs-ses, dont l'étude est parue dans le British Medical Journal (BMJ), n'ont trouvé aucune différence dans les scores des symptômes musculaires entre les périodes de statines et celles de placebo. Ils n'ont évalué qu'un seul type de statine (atorvastatine 20 mg) et suggèrent de faire des études similaires avec d'autres statines et à des doses plus élevées. Les courbatures et les douleurs musculaires sont courantes dans le groupe d'âge prenant des statines, ce qui peut laisser croire, à tort, que ce sont les médicaments qui sont en cause, notent-ils-elles. « Cette étude fournit des preuves supplémentaires à travers l'expérience vécue des individus que les douleurs musculaires souvent attribuées aux statines ne sont pas dues au médicament", renchérit le professeur Sir Nilesh Samani, directeur médical de la British Heart Foundation, cité par le Science Media Centre. Néanmoins, les recommandations de notice du médicament recensent les douleurs articulaires et musculaires et les maux de dos parmi les effets secondaires fréquents. Il y est, en outre, conseillé de signaler « toute douleur musculaire inexpliquée, crampe ou faiblesse musculaire, en particulier si elles s'accompagnent de malaise ou de fièvre », pouvant faire penser à des effets indésirables rares, mais graves. Dans une étude parue en 2017 dans The Lancet, des chercheurs-ses de l'Imperial College de Londres estimaient que plusieurs rapports sur les effets indésirables des statines semblaient avoir convaincu les gens de les ressentir eux-mêmes. Un phénomène psychologique appelé effet « nocebo ».