Stupéfiants : feu vert pour les tests salivaires

18 Août 2008
1 792 lectures
Notez l'article : 
0
 
gendarm.jpg

Expérimentés depuis un an dans différents départements, les tests salivaires de dépistage de stupéfiants (cannabis, amphétamines, ecstasy, opiacés, cocaïne…) vont être généralisés dans les semaines à venir. Conformément à un arrêté paru le 24 juillet dernier, ils pourront être pratiqués en cas d'accident corporel ou matériel de la circulation, en cas d'infraction au code de la route passible ou non d'une suspension du permis de conduire (excès de vitesse, non port de la ceinture de sécurité, du casque…) ou lorsqu'il existe des raisons "plausibles" de soupçonner que le conducteur a fait usage de stupéfiants. L'usage avéré de stupéfiants ou le fait de refuser de se soumettre au prélèvement sanguin en cas de dépistage positif peut être sanctionné par un retrait de 6 points sur le permis de conduire, une amende pouvant atteindre 4 500 €, voire une peine d'emprisonnement de 2 ans.

 

 

Commentaires

Portrait de bear

En quoi ca concerne le HIV ?
Portrait de cierva54

Sans commentaire....