Suisse : condamné pour comportement à risque

4 Juillet 2008
769 lectures
Notez l'article : 
0
 
balance.png

Le tribunal fédéral suisse vient d'annuler l'acquittement d'un homme qui avait contaminé sa partenaire par le virus du sida alors qu'il ignorait encore sa séropositivité. Estimant que toute personne devrait utiliser un préservatif avec un partenaire occasionnel, le tribunal a condamné l'homme pour "lésions corporelles graves par négligence".
L'homme et la femme avaient appris ensemble, en juin 2002, leur contamination par une même souche relativement rare du VIH après avoir eu des rapports sexuels non protégés. Auparavant, l'homme avait eu d'autres relations sexuelles non protégées, en particulier avec une partenaire occasionnelle qui lui avait fait part de séropositivité.
Pour le tribunal, même s'il ne savait pas à l'époque qu'il était séropositif, l'homme ne pouvait donc pas ignorer qu'il avait eu un comportement à risque et n'avait pas respecté les règles du "safe sex". L'accusé s'était défendu en soulignant qu'il n'avait jamais eu de symptômes pouvant indiquer une primo-infection, une absence de signes qui n'excuse rien pour le tribunal. (http://www.swissinfo.ch/)