Suisse : les droits sexuels dans la loi ?

30 Décembre 2011
699 lectures
Notez l'article : 
0
 
Drapeau_suisse.gif

Le premier colloque national de promotion des droits sexuels a eu lieu (10 décembre) à Fribourg en Suisse. Les organisations présentes y ont adopté une "Déclaration sur les droits sexuels en Suisse". Son but : mieux faire connaître la santé sexuelle au grand public et inscrire les droits sexuels dans la loi. Pour être plus précis, disons que les droits sexuels sont les droits de l'Homme appliqués à la sexualité, comme le droit au respect de la vie privée, à la liberté de choix ou à l'intégrité physique. C’est ce qu’a expliqué (dans un communiqué) la Fondation Suisse pour la santé sexuelle et reproductive. Ils comprennent par exemple le droit à l'avortement dans les douze premières semaines de grossesse ou la non-discrimination des personnes homos, transsexuelles ou vivant avec le VIH. Ils prévoient également que les travailleurs du sexe puissent exercer dans un environnement sûr. "La sexualité est une dimension naturelle et fondamentale de tout être humain", souligne la résolution, citée par l’AFP. La sexualité doit donc être reconnue comme un aspect positif de la vie et pouvoir être vécue sans violence, contrainte ni discrimination. Tout homme ou femme doit avoir le droit de se marier ou non et de décider d'avoir ou non des enfants, insiste le texte. Cette initiative a été prise par la Fondation Santé Sexuelle Suisse et l'Aide suisse contre le sida qui demandent  aux autorités que la santé sexuelle soit inscrite dans une loi nationale sur la prévention. Elle préconise aussi la création d'une nouvelle loi pour éviter toute forme de discrimination. Un projet de loi fédérale sur la prévention et la promotion de la santé est actuellement discuté au Parlement.