Suisse : une formation personnelle… très sérophobe

13 Juillet 2012
5 378 lectures
Notez l'article : 
0
 
Drapeau_suisse.gif

Tout se passait correctement pour ce jeune homme en deuxième année de formation de la Méthode Grinberg en Suisse (une méthode de développement personnel qui allie massages, mouvements et dialogue) jusqu’à ce qu’il fasse mention de sa séropositivité à son enseignante. Résultat ? Il est renvoyé du cursus qu’il suivait à Genève. Le jeune homme a décidé d’attaquer en justice pour atteinte à sa personnalité et à son honneur. Le Groupe sida Genève dénonce un "cas flagrant de discrimination lié au VIH", indique l’Agence d’informations ATS (1er juillet). Le plaignant réclame près de 40 000 francs suisses de dommages et intérêts. Selon ATS, dans une lettre recommandée lui signalant la fin de leurs relations, l’enseignante aurait invoqué le fait que sa "maladie met la vie d’autres personnes en danger et pourrait porter atteinte à la réputation de la Méthode Grinberg".
 

 

Commentaires

Portrait de BALTHAZAR

Demander des dommages et intérêts à une secte c'est comme demander à Marine Le Pen de régulariser tous les clandestins, un calin gratuit à une prostituée ou demander à un curé où en trouver...