Surdoses en hausse chez les Noirs-es

16 Mars 2021
390 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le Center for Disease Control and Prevention (CDC) aux États-Unis affirme que les surdoses mortelles de médicaments dans tout le pays ont augmenté d'environ 20 % pendant la pandémie de Covid-19, occasionnant plus de 83 000 décès en 2020. Or, comme l’explique la dernière lettre d’infos du Respadd (Réseau de prévention des addictions), un nombre croissant de recherches suggèrent que les Afro-américains ont payé le plus lourd tribut, en matière de décès. L'équipe du Dr Khatri a analysé les données sur les surdoses de médicaments recueillies à Philadelphie pendant la pandémie. Les chercheurs-ses ont constaté que les décès par surdose avaient augmenté de plus de 50 % parmi les résidents afro-américains de la ville. Chez les Blancs, en revanche, les décès par surdose de drogue sont restés stables et ont même diminué à certaines périodes. Même avant la pandémie de Covdi-19, des études avaient montré que les taux de surdose dans les communautés noires augmentaient beaucoup plus rapidement que chez les Blancs. Récemment, l'American Society of Addiction Medicine a publié une déclaration politique condamnant « le racisme systémique dans la politique des drogues et les soins en toxicomanie » et exigeant des réformes. Un traitement discriminant se retrouve, en effet, aussi en matière de soins. Ainsi, une étude publiée en 2019 dans le Journal of the American Medical Association, a montré que les patients-es noirs-es souffrant de troubles liés à l'usage d'opioïdes étaient 35 fois moins susceptibles que les Blancs-ches de se voir prescrire de la buprénorphine, un traitement de substitution.