Tabac et sexe oral accroîtraient le risque de cancers buccaux

22 Octobre 2014
782 lectures
Notez l'article : 
0
 

Fumer et pratiquer le sexe oral accroîtrait nettement le risque de développer un cancer de la bouche et de la gorge causé par le papillomavirus humain (HPV), qui se transmet sexuellement, selon une étude publiée (7 octobre) dans le "Journal of the American Medical Association" (JAMA). Les chercheurs ont constaté que les infections buccales par le HPV16 (un des types de HPV) sont plus fréquentes chez les personnes qui fument ou chiquent ou ont récemment consommé un produit du tabac, explique l’AFP. Ce papillomavirus, trouvé dans 80 % des cancers de la gorge, est transmis par la fellation ou le cunnilingus, précisent les auteurs de cette étude, ajoutant que ce type de tumeur a augmenté de 225 % aux Etats-Unis depuis vingt ans. "Il semble que le tabac augmente la probabilité des infections orales avec le papillomavirus HPV16 et, bien que nous en ignorions encore la raison, nous suspectons que l'organisme d'un fumeur pourrait ne pas se débarrasser aussi facilement de cet agent pathogène", explique le Dr Gypsyamber D'Souza, principal auteur de l'étude.