Tabac, la TVA majorée ferait décoller les prix

12 Février 2012
3 869 lectures
Notez l'article : 
0
 
tabac_plante.jpg

La hausse de 1,6% de la TVA annoncée par Nicolas Sarkozy conduirait mécaniquement à un bond du prix des cigarettes, indique les Echos (31 janvier). Sauf si le gouvernement baisse les droits sur le tabac. Bercy avait déjà annoncé une hausse des prix de 6% dans le courant de l'année 2011. Le journal économique indique qu’industriels et buralistes montent au créneau. "Ils affirment que la hausse de 1,6 point de la TVA se traduira, si elle est appliquée mécaniquement, par une augmentation d'au moins 10% du paquet de cigarettes, ce qui veut dire que les marques les moins chères (… seraient proposées à 6,27 euros, tandis que la plus vendue (…) passerait à 6,82 euros. Cet effet démultiplicateur de la revalorisation de la TVA s'explique par le mode de calcul du prix public du tabac. Si la fiscalité augmente (elle représente près de 90% du prix, en comptant la remise du buraliste), le fabricant, pour maintenir sa marge, doit relever beaucoup plus fortement le prix de vente (le rapport va de 1 à 10). Sauf si l'Etat accepte de diminuer d'autant les droits de consommation, ce qui n’est pas prévu.

 

Commentaires

Portrait de Amar

Si ça ne tenait qu'a moi je mettrais le prix d'un paquet de cigarettes à 20 euros! Je me souviens d'une mère de 4 enfants morte à 48 ans d'un cancer du poumon, on fait des choix dans la vie qui n'engage pas que nous car les conséquences sont parfois beaucoup plus large que l'on ne le pense.
Portrait de serosud

Idem pour : _ l'essence en mémoire aux victimes de la route _ le gaz, l'électricité pour se prémunir des accidents domestiques
Portrait de youyou

pour un bon peuple bien habillé si possible en uniforme, aller on remet tout le monde dans le droit chemin pas d'addictions pas de tares pas de béquilles voilà une bonne politique!!!
Portrait de romainparis

plus le marché noir se développera. Un beau cadeau pour les mafias*. Un, les augmentations ne font pas baisser la vente. Deux, la prétention étatique de prendre soin de ses concitoyens est une vaste, si j'ose dire, fumisterie. Vendre un produit tout en pénalisant son usage est une hypocrisie. Solution ? Il y en a une, avec le risque d'avantager les mafias mais les solutions de la "baguette magique" sont de la politique (en somme, il n'existe pas de solution parfaite), interdire la vente de cigarettes. Et c'est un fumeur accro qui le propose... Il y a un calcul simple : les maladies liées au tabac coûte plus cher à la sécu que ne rapporte les taxes sur celui-ci. Surtout, interdire la vente de tabac à l'instar des autres drogues diminuerait amplement le nombre de consommateurs. Par mafia, j'inclus aussi les labos pharmaceutiques qui vendent de la fumisterie comme les patchs, etc. Depuis le temps, si leurs produits fonctionnaient, cela se saurait !
Portrait de frabro

Romain, si déjà l'augmentation du prix du tabac alimente le marché noir, que serait-ce en cas de prohibition ? Par ailleurs, d'autres prohibitions ont démontré largement leur inefficacité, comme celle entre autres du cannabis... En fait, si l'on revient à l'analyse de la TVA dite "sociale", ce sont bien d'autres produits qui vont subir une hausse considérable comme l'essence, le gasoil, le gaz importé etc...
Portrait de lilo42

que l'alcool , le sexe, la cigarette, la bouffe, les ondes magnétiques , la voiture, l'avion , le train , les croisières ........ bref tout ça peut devenir mortel . j'ai pris une grande décision j'arrête de lire :p
Portrait de romainparis

de l'inexistence d'une "baguette magique". Si l'on vraiment réduire considérablement le nombre de fumeurs, à part l'interdiction je ne vois pas. Ce n'est pas la solution évidemment, puisque qu'elle n'existe pas, c'est cependant le moyen de créer un réel impact. Cela aura pour effet logique de faire grossir le marché noir et d'enrichir la "mafia des patchs" et autres charlatans, mais réduire l'offre réduira la demande. Ou je ne sais pas, inventer une cigarette non toxique ?
Portrait de serosud

Il serait bon d'interdire l'ajout de substances toxiques dans le tabac. Substances qui n'ont souvent pour rôles que de rendre plus rapidement dépendants les jeunes fumeurs et par la même engraisser l'industrie du tabac avec un total mépris de la santé humaine.