Tabac : le forfait d'aide de 150 euros maintenu

25 Mai 2018
3 975 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le forfait d'aide à l’arrêt du tabac de 150 euros par an et par personne assurée sera maintenu à titre transitoire jusqu'à la fin de l'année, selon un communiqué du ministère de la Santé publié le 16 mai, à la suite de l'inscription au remboursement de la forme patch du traitement de substitution nicotinique Nicorette, indique l’APM. Dans son communiqué, la ministre de la santé Agnès Buzyn se félicite que deux traitements de substitution nicotinique soient désormais "remboursables" : des gommes à mâcher EG Fruit sans sucre (EG Labo) et des patchs NicoretteSkin (Johnson & Johnson Santé beauté). "Cette prise en charge permet à tous les patients l’accès à ces traitements de substitution, y compris aux plus modestes. Elle permet, en effet, de supprimer l’avance de frais systématique et d’avoir le même tarif pour un même produit sur tout le territoire, tout en permettant une durée de traitement adaptée à la dépendance", indique le communiqué ministériel. Comme l’explique l’APM, jusqu'alors, les substituts nicotiniques étaient pris en charge dans le cadre d'un forfait d'aide au sevrage de 150 euros par an et par patient. "A titre transitoire, le forfait d’aide au sevrage de 150 euros par an et par assuré sera maintenu jusqu’à la fin de l’année 2018", est-il précisé. Ce forfait concerne actuellement 130 produits de substitution nicotinique (pastilles, patches, gommes à mâcher, comprimés à sucer, cartouches pour inhalation, comprimés sublinguaux, solutions pour pulvérisation buccale), inscrites sur une liste établie par l'Assurance maladie. Dans le cadre du volet "prévention" de sa stratégie nationale de santé présentée en mars dernier, le gouvernement a décidé de faire évoluer la procédure de prise en charge des traitements du sevrage tabagique, passant d'un forfait d'aide au sevrage de 150 euros par an et par assuré à un remboursement classique comme pour tous les médicaments remboursables.