Tabac : l’OMS fait son cinéma

16 Février 2016
1 694 lectures
Notez l'article : 
0
 

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) appelle les gouvernements à appliquer une classification aux films dans lesquels on consomme du tabac. L’objectif est d’empêcher les enfants et les adolescents de commencer à fumer des cigarettes ou à consommer d’autres formes de tabac. "Alors que la publicité pour le tabac est de plus en plus strictement réglementée, le cinéma est l’un des derniers canaux par lesquels des millions d’adolescents sont exposés sans restriction à des images de consommation de tabac", a expliqué, début février, le Dr Douglas Bettcher, directeur du département OMS Prévention des maladies non transmissibles. "La consommation de tabac dans les films peut constituer une forme efficace de promotion des produits du tabac", avance le médecin. Des études menées aux Etats-Unis ont montré que, chez les adolescents, 37 % des nouveaux fumeurs ont suivi l’exemple donné dans les films. En 2014, la consommation de tabac apparaissait dans 44 % de l’ensemble des films produits à Hollywood, et dans 36 % des films destinés à la jeunesse. Entre 2002 et 2014, de telles images figuraient dans presque les deux tiers (59 %) des plus gros succès du cinéma. Le ministre de la Santé des Etats-Unis avait déclaré en 2014 qu’à l’avenir, la classification "pour adultes"des films comportant des scènes de tabagisme permettrait de réduire de près d’un cinquième les taux de tabagisme des jeunes aux Etats-Unis et d’éviter un million de décès imputables à ces produits chez les enfants et les adolescents d’aujourd’hui. Le rapport de l’OMS sur les films sans tabac recommande notamment les mesures suivantes : la classification selon l’âge des films où apparaissent des produits du tabac ; l’arrêt de la pratique tendant à faire apparaître des marques de tabac dans les films ou encore la diffusion obligatoire de messages antitabac avant les films contenant des images de tabac, dans l’ensemble des canaux (cinéma, télévision, Internet, etc.).