Tanzanie : transmission mère enfant en baisse

6 Novembre 2017
4 056 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le taux de transmission du VIH de la mère à l'enfant en Tanzanie a été réduit de 21 % en 2009 à 7,6 % en 2016, a indiqué (19 octobre) Neema Rusibamayila, directrice des services de prévention du ministère de la Santé. La responsable attribue cette réalisation aux efforts du gouvernement pour persuader les femmes enceintes de subir un test de dépistage du VIH dans les cliniques, précise l’agence de presse chinoise Xinhua.  De son côté, Angela Ramadhani, responsable du Programme national de lutte contre le sida (NACP), a mentionné que les cas de VIH dans le pays sont passés de 1,61 cas pour 1 000 naissances en 2012 à au moins 1,19 cas pour 1 000 en 2016, ajoutant que l'objectif était de réduire ce taux à 0,16 %.  Reste une inquiétude relative à la qualité des médicaments. Elle a été soulevée par Laurean Bwanakunu, directeur général du département des magasins médicaux (MSD). Ce dernier a dénoncé la production de médicaments de qualité inférieure dans le pays.  "Il est nécessaire d'attirer des investisseurs disposant de gros capitaux dans le secteur pour relever le défi, car les usines de médecine locales nous déçoivent car la plupart de leurs produits sont de qualité inférieure, même leur emballage est médiocre", a-t-il déclaré. De son côté, la députée Salma Kikwete a exhorté le gouvernement à relancer les industries pharmaceutiques tanzaniennes, qui produisaient également des médicaments antirétroviraux. Le gouvernement entend faire en sorte qu'au moins 60 % de tous les médicaments soient produits localement d'ici 2020.