Téhéran : « des criminels qu’il faut soigner »

16 Mai 2008
3 243 lectures
Notez l'article : 
0
 
rial.jpg

Les toxicomanes étant désormais considérés comme des « criminels ayant besoin de traitement » plutôt que d'un séjour en prison, l’Iran a décidé d’installer 5 distributeurs de seringues à Téhéran afin de réduire la transmission des virus du sida et des hépatites. Fonctionnant avec des pièces de 500 rials (environ 3 centimes d'euros), ils seront testés pendant 3 mois avant d’être installés dans d’autres centres de soins. (source : romandie.com)