Telaprevir dans le traitement de l'hépatite C

15 Avril 2010
2 980 lectures
Notez l'article : 
0
 
foie2_v.png

Le New England Journal of Medecine vient de publier les résultats  de l’étude PROVE3, une phase 2 avec environ 450 personnes réparties en 4 groupes recevant différentes combinaisons de médicaments. L'étude confirme l’efficacité  du telaprevir aux dosages retenus. La molécule est développée par le laboratoire  Tibotec dans le traitement de l’Hépatite C  génotype 1, comparée au traitement standard : interferon pégylé et ribavirine. Le telaprevir pourrait devenir une nouvelle option de traitement pour les peronnes chez qui le traitement standard  ne s'était pas montré efficace, c'est à dire n'amenant pas de guérison *. Ce qui est le cas d'environ la moitié des personnes avec virus à génotype 1 qui effectuent un traitement anti hépatite C pour la première fois. Parmi ces personnes, lorsqu'elles essaient plus tard un deuxième round de traitement standard, peu d'entre elles bénéficient alors d'un succès thérapeutique. Le télaprevir donnerait ainsi largement plus de chances de succès lors d'une deuxième tentative de traitement.
A noter quand même, plus de problèmes de peau dans les groupes recevant du telaprevir (prurit, éruptions cutanées, rash), qui ont aussi amené à plus d'arrêt de traitement dans ces groupes. Le laboratoire Tibotec a annoncé qu'ils continuaient leurs investigations dans un essai pivot. L'essai pivot est un essai à plus large échelle qui permettra, en cas de succès, de lancer la procédure d'enregistrement du produit comme médicament.

Des essais avec telaprevir chez les personnes naïves de traitement, c'est à dire commençant un traitement anti hépatite C pour la première fois, sont également en cours.

*Le critère de succès du traitement retenu est une charge virale qui reste indétectable à 6 mois de traitement. Les personnes sont alors considérées comme guéries.