Thaïlande : nouvelle guerre des brevets ?

22 Août 2012
1 166 lectures
Notez l'article : 
0
 
drapeau-thailande.gif

Des militants de la lutte contre le VIH/sida ont dénoncé (24 juillet) les demandes de brevets déposées par le laboratoire pharmaceutique américain Gilead Sciences en Thaïlande pour deux médicaments distribués jusqu'alors dans le pays sous forme de génériques, ce qui risque de rendre les traitements trop chers. Gilead a obtenu la semaine dernière l'autorisation de l'Agence américaine des médicaments (FDA) de mettre sur le marché l'antirétroviral Truvada, premier traitement de prévention contre le sida destiné aux personnes à risque. En janvier 2012, le laboratoire avait déposé en Thaïlande des demandes de brevets pour les antirétroviraux Tenofovir et Emtricitabine, composants de Truvada. Comme l’indique l’AFP si le Département thaïlandais de la propriété intellectuelle (DIP) approuve cette requête, la mainmise de Gilead sur le marché rendra, de fait, inabordables les traitements pour le demi-million de Thaïlandais qui a besoin de ce traitement anti-VIH. "S'ils approuvent le brevet, nous attaquerons en justice pour le faire annuler", a déclaré à l'AFP Chalermsak Kittitrakul, de la fondation AIDS Access. "L'accès aux médicaments sera réduit (...) et le gouvernement devra payer plus". La Thaïlande subventionne les antirétroviraux de beaucoup de malades et a promis de les fournir gratuitement à tous dans les prochaines années.