Thyroïde : l’ANSM fait de nouvelles recommandations

2 Octobre 2017
1 492 lectures
Notez l'article : 
0
 

Afin de proposer un choix de traitement aux personnes souffrant de troubles de la thyroïde et d’apporter des solutions à certaines d’entre elles qui continuent à rencontrer des effets indésirables avec le Levothyrox nouvelle formule, l’Agence national de sécurité du médicament met à disposition d’autres médicaments à base d’hormones thyroïdiennes, actuellement commercialisés en Europe. Dès mi-octobre, les professionnels de santé et les personnes traitées disposeront de quatre médicaments : Levothyrox comprimé (nouvelle formule), L-Thyroxine Serb solution buvable en gouttes, L-Thyroxin Henning comprimé et, temporairement, Euthyrox comprimé (médicament équivalent à l’ancienne formule de Levothyrox), détaille un communiqué de l’agence. Cette dernière recommande aux personnes qui ne rencontrent pas de problème avec la nouvelle formule du Levothyrox, ou qui sont stabilisés avec celle-ci, de ne pas changer de traitement. Dans tous les cas les personnes ne doivent jamais arrêter ou modifier leur traitement sans avis médical. La grande majorité des personnes traitées par Levothyrox nouvelle formule ne présente pas d’effets indésirables ou des effets indésirables transitoires, note l’agence. "Si l’équilibre thyroïdien du patient est atteint, ou en voie de stabilisation, le traitement ne doit pas être modifié. Suite aux déclarations d’effets indésirables, l’ANSM a réalisé des contrôles du médicament courant septembre dans ses laboratoires. Les résultats ont confirmé sa bonne qualité", indique l’ANSM. Une enquête de pharmacovigilance a été initiée par l’ANSM dès la mise sur le marché de la nouvelle formule au mois de mars 2017. Cette enquête, qui vise à analyser les signalements d’effets indésirables rapportés, se poursuit. Ses résultats sont attendus courant octobre. Un numéro vert d’information (0 800 97 16 53), accessible depuis le 23 août 2017 du lundi au vendredi de 9 heures à 19 heures, a été mis en place par l’ANSM pour répondre aux questions soulevées par les personnes traitées.