Tiers payant : Macron à l’écoute des médecins

5 Avril 2017
606 lectures
Notez l'article : 
0
 

Dans une interview à "Femme actuelle" (parution le 27 mars), Emmanuel Macron, le candidat d’En Marche ! explique qu’il n’entend pas poursuivre la mise en place du tiers payant généralisé telle que décidée par l’actuel gouvernement. Si Emmanuel Macron entend le point de vue des patients qui considèrent que "c’est une bonne chose de ne rien débourser en allant chez le médecin", il se veut également à l’écoute des professionnels de santé. "Il ne faut pas forcer tout le monde et donc le faire de manière volontaire, en proposant un tiers-payant généralisable à tous les professionnels de santé qui y sont prêts et qui le souhaitent. Je ne le rends pas obligatoire. C’est volontaire. Je préfère dire cela que parler d’un système facultatif, sans quoi, ça donne l’impression que c’est marginal. On ne peut pas financer ce système sur leur dos. Je ne les forcerai pas", explique-t-il. Comme le rappelle le "Quotidien du Médecin" (22 mars), la loi de santé de Marisol Touraine a rendu la dispense d’avance de frais obligatoire pour les médecins. Cette obligation n’est assortie d’aucune sanction (en dehors du cas des patients en CMU-C et bénéficiaires de l’AME).