Trans et Harsah : un appel à l'inclusion dans la lutte contre le VIH

15 Septembre 2016
618 lectures
Notez l'article : 
0
 

Un appel à l'inclusion dans la lutte contre le VIH des mecs trans et autres personnes transmasculines (FTM/FT*) a été lancé il y a quelques temps. Cette initiative fait écho à une table ronde qui s’est déroulée, en juillet dernier, à la conférence de Durban et fait le lien avec des préoccupations portées depuis plusieurs années par des associations trans comme OUTrans ou Chrysalide dans le Collectif santé trans+ (CST+) dont AIDES fait partie. Que dit cet appel ? "Personnes trans et Harsah (1) : Nous, les personnes transmasculines qui ont des relations sexuelles avec des hommes, revendiquons notre place dans la réponse mondiale au VIH. Nous sommes un groupe composé de personnes transmasculines (gaies, bisexuelles, queer ou autres) qui ont des relations sexuelles avec des hommes (Harsah trans) et de leurs allié-e-s, et nous nous impliquons aussi dans la réponse mondiale au VIH/sida en tant que défenseurs, chercheurs et fournisseurs de services. Nous lançons cet appel à l’action à la suite de la 21e Conférence internationale sur le VIH/sida de Durban (Afrique du Sud). Les hommes trans qui ont des relations sexuelles avec des hommes sont reconnus par l’Organisation mondiale de la Santé comme étant une population clé plus vulnérable face au VIH. Malgré cela, Aids 2016 n’a reçu que trois résumés de recherche et trois propositions de programmation spécifiques aux Harsah trans : parmi eux, un seul résumé et une proposition de programme ont été retenus pour la conférence principale. Il faut mettre fin à l’invisibilité".

(1) : Harsah = hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes.