Transmission du VIH : condamnation au Québec

13 Avril 2011
1 846 lectures
Notez l'article : 
0
 
drapeau_Quebec.gif

Poursuivi au Québec pour avoir transmis le VIH à une ancienne petite amie et pour lui avoir caché sa séropositivité, Michel L. a été condamné (7 avril) à 81 mois de prison (il a déjà effectué 18 mois de détention préventive). Il devra, en outre, donner aux services de police et de justice un échantillon de son ADN. Il sera inscrit au registre des délinquants sexuels. Il lui est, par ailleurs, interdit à vie de posséder une arme. Cette affaire devrait faire jurisprudence puisque, comme l’indique le journal québécois "Le Nouvelliste" : "C'est le premier cas rapporté au Québec de non-divulgation de la séropositivité qui a entraîné la transmission du VIH".