Travail du sexe et VIH

9 Mars 2020
641 lectures
Notez l'article : 
0
 

À l’occasion du 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, les travailleuses du sexe mobilisées pour un meilleur accès à la santé et la défense de leurs droits prennent la parole. Au Burundi, pays de l’Afrique de l’Est où agit l’association ANSS, les travailleuses du sexe, cis ou transgenres, sont particulièrement vulnérables au VIH. En 2019, sur près de 600 femmes exerçant ce métier dépistées par l’ANSS, plus de 100 étaient séropositives au VIH. Le site de Coalition PLUS vient d’y consacrer un article. Il explique pourquoi certaines femmes sont amenées du fait de la grande pauvreté dans le pays à exercer cette activité comme « moyen de survie ». Il revient aussi sur les difficultés rencontrées par les femmes transgenres qui sont « victimes de discriminations quotidiennes ». Il explique enfin à quelles « violations systémiques des droits » les personnes travailleuses du sexe sont exposées.