Travail : la médecine restera-t-elle indépendante?

7 Juillet 2011
2 183 lectures
Notez l'article : 
0
 
medecine-du-travail.jpg

L'Assemblée nationale a entamé (30 juin) les débats sur une proposition de loi réformant la médecine du travail. Si le consensus existe sur la nécessité de réformer le secteur, le projet soulève néanmoins des inquiétudes notamment sur l’épineuse question de l’indépendance des professionnels de santé. Comme le rappelle l’AFP, la proposition de loi, a déjà été adoptée en première lecture au Sénat en  janvier 2010, puis censurée en novembre 2010 par le Conseil constitutionnel, d’où la reprise des débats. La médecine du travail existe depuis 1946 et doit être réformée car elle fait face à des contraintes nouvelles qu’ont peut résumer ainsi : moins de médecins, plus de maladies professionnelles. Pour donner une idée du problème, il y a, en 2010, 6 435 médecins du travail (dont les trois quarts ont 50 ans) pour un peu plus de 16 millions de salariés. Un des points d’achoppement entre la majorité et les professionnels du secteur porte sur l’indépendance des médecins vis-à-vis des directions d’entreprises. Les représentants des syndicats des services interentreprises de médecine du travail dénoncent une proposition qui "détruit les fondements de la médecine du travail" et jugent "l'indépendance des professionnels de santé au travail en danger". "Autant confier au renard les clés du poulailler!", ironise un syndicat.