Trod VHC : un premier obstacle levé, les assos font pression

26 Mai 2015
1 441 lectures
Notez l'article : 
0
 

Seronet l’expliquait fin avril ; les Trod (test rapides d’orientation diagnostique) pour le VHC sont actuellement bloqués — la ministre les avait annoncés pour mai 2015 — pour une question administrative et à la suite d’une décision du Conseil d’Etat. Les Trod VHC sont donc bloqués, en attendant la parution du décret relatif à la composition et au fonctionnement de la commission (prévue dans l’ordonnance de biologie médicale de 2010) ; celle-ci doit donner un avis sur tous les textes réglementaires relatifs à la biologie médicale. Cela veut dire qu’aucun nouveau texte sur les Trod ne peut sortir tant que cet obstacle administratif n’aura pas été levé. Le 6 mai dernier, à l’occasion d’une réunion de travail du comité de suivi du rapport Dhumeaux sur la prise en charge des personnes infectées par les virus de l’hépatite B et C, il a été annoncé que le décret relatif à ladite commission a d’ores et déjà été transmis par le ministère de la Santé au Conseil d’Etat qui doit donner son avis avant sa publication officielle. Un premier obstacle est donc levé, mais le chemin avant la publication de l’arrêté permettant la réalisation de Trod par des acteurs associatifs est encore long : nomination des membres de la commission, calendrier des travaux puis  démarrage des travaux de ladite commission. A la suite de cette annonce, plusieurs associations de lutte contre les hépatites, le VIH, d’associations de réduction des risques (AFR, Aides, CHV, La Fédération Addiction, Le Comede, Médecins du Monde, TRT-5, SOS Hépatites) ont écrit à la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Si elles se félicitent de cette première annonce, les associations demandent surtout à ce que le dossier Trod VHC soit le dossier prioritaire de cette commission. "Il est primordial que cette commission se prononce prioritairement sur l’offre de dépistage offerte par les Trods et que ses conclusions paraissent au plus vite", explique le courrier à la ministre. "Il est urgent de débloquer la situation et de permettre rapidement l’accès à cet outil très attendu de dépistage rapide", avancent les signataires qui entendent faire avancer le dossier "en vue d’une entrée en vigueur de l’arrêté Trod au plus tard le 1er septembre 2015". A cette fin, ces associations ont demandé à Marisol Touraine "d’informer l’ensemble des acteurs, d’annoncer le calendrier actualisé de publication du nouvel arrêté Trod à l’occasion de la Journée nationale des hépatites, le 2 juin 2015".