Trogarzo reporté en Europe

14 Mai 2022
350 lectures
Notez l'article : 
0
 

Trogarzo (ibalizumab) est un anticorps monoclonal qui est indiqué en association avec d’autres médicaments antirétroviraux, dans le traitement de l’infection par le VIH multi-résistant chez les adultes pour lesquels il n’est autrement pas possible d’établir un schéma de traitement antirétroviral suppressif. Ce traitement efficace sur la durée est autorisé aux États-Unis depuis mars 2018. En Europe, Trogarzo bénéficie d’une autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) depuis octobre 2019 (on parle aujourd’hui d’accès précoce). Il devait être mis sur le marché dans les différents pays européens au rythme des négociations sur le prix pays par pays. Et puis coup de théâtre le 27 avril, dans un communiqué le laboratoire Theratechnologies (Montréal) qui devait commercialiser Trogarzo en Europe annonce se retirer du marché européen, mettant un terme aux négociations de prix sur le Trogarzo. « Il est malheureux que nous ayons du arriver à cette conclusion mais les conditions de remboursement de Trogarzo dans certains pays clés d’Europe n’étaient pas satisfaisantes pour Theratechnologies » indique le laboratoire qui préfère se concentrer sur le marché nord-américain. La compagnie a 180 jours pour rendre les droits de commercialisation de Trogarzo à TaiMed Biologics Inc. (TaiMed), le laboratoire qui a conçu Trogarzo entre 2011 et 2016. Un plan de transition est en cours pour que TaiMed puisse reprendre la commercialisation. Les personnes qui bénéficient de Trogarzo en accès précoce devraient pouvoir continuer ce traitement dans ce cadre mais le délai avant une éventuelle commercialisation est considérablement rallongé.