Trou d'air pour la taxe sur les billets d'avion

21 Août 2008
635 lectures
Notez l'article : 
0
 
unitaid.jpg

Lancée par l'ancien président Jacques Chirac pour financer Unitaid, la taxe sur les billets d'avion est "à la fois un succès et un échec" selon Philippe Douste-Blazy qui préside l'organisation. Dotée d'un budget d'environ 250 millions d'euros dont 70% fournis par la France, Unitaid est une centrale destinée à financer l'achat en gros de médicaments pour lutter contre le sida, le paludisme et la tuberculose, en incitant notamment les laboratoires à produire des versions à usage pédiatrique à coût réduit. "Onze ou douze pays nous ont suivis, les autres nous ont tous dit oui mais les ministres de Finances ont ensuite bloqué parce qu'ils ne voulaient pas d'un impôt de plus", a regretté Philippe Douste-Blazy en s'insurgeant contre "cet égoïsme". Appliquée en France depuis le 1er juillet 2006, la taxe de solidarité sur les billets d'avion varie de 1 à 40 euros selon la destination et la classe de voyage.

 

 (Crédit photo : Bracelet Unitaid, Laurence Thurion)