Trump : des militaires trans poursuivent en justice

18 Août 2017
2 439 lectures
Notez l'article : 
0
 

Deux importantes associations LGBT américaines, GLBTQ Legal Advocates & Defenders (GLAD) et National Center for Lesbian Rights (NCLR), qui contestent la décision du président américain de bannir les personnes trans de l'armée ont décidé de saisir la justice. A l'origine de la plainte, cinq militaires femmes trans servant actuellement dans l'armée qui espèrent convaincre la justice que cette décision du Président viole leurs droits fondamentaux ainsi que ceux des 15 000 personnes trans exerçant un métier au sein de l'armée américaine, indique l’agence Reuters. "Le Président Trump attaque sans raison les courageux membres trans de l'armée qui mettent leur vie en péril pour notre pays", précise le dossier intitulé Doe vs Trump, déposé mercredi 9 août à la cour fédérale de justice à Washington. Les cinq femmes à l'origine de la plainte servent dans diverses branches de l'armée (armée de l’air, garde-côtes, armée de terre) depuis trois à vingt ans, précise un communiqué aux deux associations qui dénoncent un "revirement politique injustifié" de la part de l'administration Trump. "La directive de Trump d’exclure les personnes trans du service dans l’armée a provoqué une énorme vague de dégâts qui sont déjà ressentis à travers notre armée", a indiqué Shannon Minter, directrice juridique du NCLR, citée par l’AFP. La plainte vise Donald Trump, mais également le ministre de la défense, Jim Mattis, ainsi que plusieurs autres hauts responsables militaires.