TTF : les ONG vigilantes

16 Janvier 2012
1 075 lectures
Notez l'article : 
0
 
Taxe_Robin_de_bois_logo_0.jpg

Suite aux récentes annonces gouvernementales en faveur d’une taxe nationale sur les transactions financières, AIDES, OXFAM France, Coalition PLUS et ONE France ont fait part (6 janvier) de leurs interrogations et demandent à Nicolas Sarkozy de clarifier au plus vite son montant et son affectation. "Après des mois d’atermoiements et de déclarations contradictoires, l'Elysée semble aujourd’hui vouloir donner un coup d’accélérateur à la création d’une taxe française sur les transactions financières (TTF), sans attendre un hypothétique consensus européen. AIDES, Oxfam France, Coalition PLUS et ONE France se félicitent d’une telle annonce, mais rappellent que de nombreuses zones d’ombres restent à éclaircir pour que cette taxe bénéficie aux populations les plus pauvres. Nos organisations appellent à la plus grande vigilance sur l’évolution de ce dossier. C’est pourquoi nous demandons à Nicolas Sarkozy de se prononcer au plus vite et avec la plus grande clarté sur les modalités de sa mise en place : assiette, taux, affectation et calendrier. Sans ces précisions indispensables, les déclarations relatives à la taxe devront être comprises non comme l’annonce d’une décision concrète et imminente mais comme une nouvelle promesse électorale d’un président en campagne. Le spectre d’une taxe au rabais".

 

Commentaires

Portrait de frabro

J'ai bien écouté les annonces de notre chers dirigeant et candidat et de ses acolytes : pas un mot sur l'attribution de tout ou partie de la taxe (si elle se fait ce qui n'est pas gagné si la France reste seule à la proposer) au développement ou à la santé. Les ONG rêvent. C'est leur droit après tout.