TTF : une tribune franco-allemande pour avancer

13 Février 2014
1 116 lectures
Notez l'article : 
5
 
0

Dans une tribune franco-allemande publiée sur Mediapart (4 février), les présidents de plusieurs associations (1) dont ATTAC, Coalition Plus et AIDES enjoignent la France de ne "pas manquer le rendez-vous sur la taxe sur les transactions financières". Lors du sommet franco-allemand du 19 février prochain, la France et l'Allemagne rendront publique leur position commune sur le projet européen de taxe sur les transactions financières (TTF). Selon les déclarations récemment rapportées dans la presse française, le gouvernement français dit défendre un projet "ambitieux" en accord avec les positions de l'Allemagne. Le problème, c’est que les associations doutent sérieusement des intentions françaises… d’où cette tribune. Elle vise à rappeler que les organisations non gouvernementales signataires (et d’autres aussi d’ailleurs) veulent qu’un engagement précis soit fait qu’une grande partie du produit de cette taxe serve à financer "la lutte contre les grandes pandémies comme le sida ou le paludisme et la lutte contre le changement climatique". La France le laisse entendre, mais pas d’autres pays européens. Enfin quand on dit qu’elle le laisse entendre… c’est souvent fluctuant, parfois il s’agit juste d’affecter des "ressources additionnelles" à la solidarité internationale, le gros du montant allant compenser les coupes budgétaires effectuées par ailleurs. C’est ce qui se passe pour le moment avec la taxe à la française. Dans leur tribune, les présidentes et présidents d’ONG insistent sur le fait qu’il "importe donc en passant au niveau européen de surmonter l’échec de la taxe française en la matière : la France et l’Allemagne, lors du sommet franco-allemand du 19 février, devront donc s’engager ensemble à affecter de manière additionnelle une partie des revenus de la taxe européenne sur les transactions financières à la solidarité internationale, la lutte contre le sida et le changement climatique". "Nous espérons que le gouvernement français pourra en convaincre ses partenaires européens, et notamment la Chancelière Angela Merkel". C’est un des enjeux du sommet franco-allemand du 19 février. La version complète de cette tribune est consultable sur médiapart.
(1) Thomas Coutrot (Attac France), Hakima Himmich (Coalition Plus), Luc Lamprière (Oxfam France), Detlev Larcher (Attac Allemagne), Bruno Spire (Aides), Peter Wahl (WEED).